Web
Analytics
ART

En exclusivité pour «LE TEMPS», la star Fati Jamali dévoile sa nouvelle sortie ce vendredi

Musique, chanson, cinéma, télévision, fashion… La grande star marocaine Fati Jamali n’en finit pas de révéler de nouvelles facettes de son talent. Artiste accomplie, elle est actrice, chanteuse, présentatrice de télévision et influenceuse de premier plan. En 2014, elle a glané le titre très convoité de «Miss Arab Beauty» et est devenue une des étoiles du red carpet au Festival International du Film de Marrakech. Pour «LE TEMPS» et «letempsmag.ma», Fati Jamali révèle en exclusivité sa nouvelle création, sortie ce vendredi 4 février.

«LE TEMPS» : Il semble que ce vendredi 4 février sera un autre grand jour dans votre carrière, déjà très riche. Que nous annoncez-vous de nouveau ?

FATI JAMALI : Je lance aujourd’hui, en effet, ma toute nouvelle chanson «Kid Nssa». Un clip sur lequel je travaille depuis pas mal de temps déjà. Le thème est celui d’une femme trahie par son mari et qui décide, après des années de souffrance, de se révolter en disant «stop» à son compagnon despote et infidèle. J’ai personnellement travaillé sur le texte et sur la musique en compagnie de l’artiste Atif Zinachi qui a, par ailleurs, assuré la production musicale de l’œuvre. La réalisation a été assurée par Achraf Mounaji.

«LE TEMPS» : Où avez-vous réalisé les prises de vue de ce nouveau clip ?

FATI JAMALI : Entre Marrakech et Essaouira. Le tournage proprement dit a duré quatre jours, mais le travail a été réalisé il y a plus de trois mois et a été mis en stand-by dans l’attente d’un assouplissement des conditions sanitaires.

«LE TEMPS» : Sur quels canaux va-t-on découvrir «Kid Nssa» aujourd’hui ?

FATI JAMALI : Sur les grandes plateformes de musique, entre autres Spotify, Deezzer, Anghami… Le clip sera évidemment accessible en ligne sur Youtube aujourd’hui même.

«LE TEMPS» : Avec «Kid Nssa», vous en êtes aujourd’hui à combien de créations dans ce style ?

FATI JAMALI : Ce single est mon 4ème travail du genre, mais chaque œuvre de mon répertoire a son propre cachet et son style intrinsèque. Je me renouvelle constamment ! Mes précédents singles portent les titres «Rhalta Kbira», «Afwane» et «Ta Tab». Sur ces travaux aussi, Atif Zinachi m’a accompagnée avec beaucoup de professionnalisme et d’engagement.

«LE TEMPS» : Vous avez révélé votre vocation pour le chant et la musique en janvier 2020, ce qui a élargi encore davantage le spectre de votre talent, puisque vous brillez également dans le cinéma, la télévision et le spectacle show-biz…

FATI JAMALI : Effectivement. D’ailleurs, le thème de mon deuxième single «Afouane» est un message en guise de réponse à ceux et celles qui ont été étonnés de découvrir que Fati Jamali a du talent aussi dans le chant et la musique. L’expression d’un talent, quand il est authentique, ne connaît pas de limites. Je sens que j’ai beaucoup à donner et je le ferai toujours pour être à la hauteur de l’admiration formidable que me témoignent mes fans au Maroc et à l’étranger.

«LE TEMPS» : Un petit mot pour finir, dans la perspective du Ramadan qui approche…

FATI JAMALI : La chaîne «MB5» diffusera, au prochain Ramadan, une série télévisée  intitulée «Ouled Derb» dans laquelle je tiens un des rôles principaux. Le metteur en scène marocain Yassine Fennane en a assuré la réalisation.

Propos recueillis par HASSAN EL ARCH

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité