Web
Analytics
SOCIAL

Le Centre Hospitalier Noor fête ses 20 ans

L’Amicale Marocaine des Handicapés (AMH) fête ses 20 ans. C’est en juillet 2001 que S.M. le Roi Mohammed VI a inauguré le Centre Hospitalier Noor, à Bouskoura, le premier et le plus grand centre de rééducation et de réadaptation fonctionnelle en Afrique du Nord. Depuis, plus de 1 million et demi d’actes ont été réalisés au profit de quelque 106.000 patients qui ont pu ainsi gagner en autonomie. Durant ces deux décennies, le Centre Noor n’a cessé de s’agrandir, de se moderniser et d’ouvrir de nouveaux services tandis qu’un deuxième centre s’ouvrait à Khouribga.

L’AMH est une Association créée en 1992, reconnue d’utilité publique. Elle avait fait un double constat : le besoin croissant de prises en charge du handicap et l’absence d’infrastructures de santé spécialisées. Le pari d’édifier le premier et le plus grand centre de rééducation et de réadaptation fonctionnelle au Maroc et en Afrique du Nord pouvait sembler irréalisable. Il s’est concrétisé grâce à une mobilisation et un engagement rare, notamment grâce aux dons récoltés au cours de plusieurs téléthons organisés à partir de 1993, qui ont participé en grande partie au financement du Centre.

Depuis son inauguration, le Centre ne cesse de se développer et d’élargir l’offre de soins. En 2017, il s’est agrandi pour accueillir davantage de patients. Deux ans plus tard, un Centre Hospitalier s’est ouvert à Khouribga.

Le pavillon des spécialités, intégré au Centre Noor de Bouskoura, propose désormais des soins en rééducation respiratoire et en ostéopathie. Il dispose également d’une École du Dos. Dernière innovation en date : la rénovation du service d’appareillage du Centre, achevée cette année, qui améliore encore plus la qualité et le nombre d’orthèses, prothèses et semelles orthopédiques fabriquées au sein du Centre.

«Derrière chaque patient, il y a un projet de vie. Notre mission est d’accompagner la réalisation de ce projet de vie. Nous sommes si fiers de voir chaque patient regagner son autonomie en vue de retrouver un emploi et, plus largement, de s’insérer dans la société», confie Amina Slaoui, Présidente de l’AMH.

M. E.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité