Web
Analytics
PATRIMOINE

Les Ksours et Kasbahs du Royaume au cœur d’un vaste programme de valorisation

Nouzha Bouchareb, Ministre de l’Aménagement du Territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville, a présidé lundi dernier à Rabat une rencontre sur «La stratégie intégrée pour la valorisation durable des Ksours et Kasbahs à l’horizon 2026». L’événement s’est déroulé en présence de la Représentante Résidente du Programme des Nations-Unies pour le Développement au Maroc. La Ministre a indiqué que cette stratégie s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des hautes directives de S.M.le Roi Mohammed VI, appelant d’une part à la préservation du patrimoine matériel et immatériel, et d’autre part, à l’amélioration du cadre de vie des habitants de ces espaces et la lutte contre les facteurs de fragilité. Elle a aussi souligné, dans ce contexte, la nécessité d’assurer l’efficacité des interventions liées à la valorisation des Ksours et Kasbahs selon une approche intégrée garantissant la convergence des politiques publiques, à travers les investissements des réalisations du plan-pilote mis en œuvre en partenariat avec le Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD).Il faut souligner que le défi fondamental et le but recherché résident dans la réduction des disparités spatiales et sociales. La vision innovante pour préserver le patrimoine matériel et immatériel ne se limite pas à la restauration des tissus anciens des Ksours et Kasbahs et leur préservation contre les effets du changement climatique et la rareté des ressources naturelles. Il vise aussi à améliorer les conditions de vie de ses habitants et à rendre ces espaces plus attractifs en encourageant l’économie sociale et solidaire par la création d’activités génératrices de revenus.La Ministre n’a pas manqué de rappeler les réalisations les plus marquantes du programme de valorisation durable, d’un coût total de 248 millions de DH. Ces réalisations ont concerné 22 Ksours sélectionnés sur la base de critères objectifs et d’une approche participative territoriale. Le programme concerne 3 régions, 7 provinces et 20 collectivités territoriales et a contribué à améliorer les conditions de vie de 220.000 habitants en soutenant l’économie sociale par le financement de 26 projets générateurs de revenus au profit d’environ 1.000 bénéficiaires.


M. E.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité