Web
Analytics
EDITO

ALERTE ROUGE !

PAR HASSAN EL ARCH

Les chiffres sont implacables, quel que soit l’angle d’où on les considère. Ils font peur et instillent même l’angoisse, mais ils ne mentent pas. La courbe des nouveaux cas de «Covid-19» n’en finit plus de grimper au Maroc. On bat record sur record, en effet, depuis plusieurs jours. Des indicateurs comme on n’en voit plus depuis la sombre période de mars à août 2020.

Pour ceux qui estiment encore le bilan infondé et pensent la gravité exagérée, mettons-nous ces chiffres devant les yeux et laissons-les parler d’eux-mêmes ! 2.571 nouveaux cas de contaminations hier, jeudi 15 juillet. 2.257 cas le 14 juillet. 1.897 cas le 13 juillet. 657 cas le 12 juillet. 1.057 cas le 11 juillet. 1.566 cas le 10 juillet. 1.250 cas le 9 juillet. 1.336 cas le 8 juillet. 1.279 cas le 7 juillet. 1.177 cas le 6 juillet…

La morale de l’histoire (comme s’il en fallait une…) est que le Maroc renoue depuis le début de ce mois de juillet avec la pire cote d’alerte virale depuis une année. Et comme les chiffres, encore une fois, ne mentent jamais, cette flambée est intervenue immédiatement dans le sillage du 15 juin, jour béni de réouverture des frontières aériennes, terrestres et maritimes et tout ce qui est allé avec cette renaissance : reprise des activités commerciales normales et retour à la vie sociale ordinaire comme… si le virus n’était plus qu’une légende urbaine !

L’appel du Ministre de la Santé, avant-hier, avait quelque chose de quasi-pathétique. , Khalid Aït Taleb a, en effet, tiré ce qu’il a assimilé à une ultime sonnette d’alarme. «Mettez la bavette une semaine, respectez les mesures barrières et la barre des contaminations sera redressée». Le haut responsable, qu’on n’a pas beaucoup vu au cours des trois derniers mois, a-t-il eu un sursaut face à l’explosion exponentielle du coronavirus ? Aiguillonné par le raz-de-marée du variant «Delta» ? Sa sortie médiatique, cette semaine, était en tout cas de mauvais augure ! Il a déploré «un relâchement visible de la part de la population» et a averti que «si les citoyens ne respectent pas la distanciation physique, le lavage régulier des mains et toutes les mesures édictées par les autorités sanitaires, la situation va empirer, surtout avec les fêtes de l’Aïd Al-Adha et pendant la période estivale».

Une chose est certaine : campagne de vaccination ou pas, le compteur national des infections continue de s’emballer et rien ne semble pouvoir en inverser l’accélération. C’était peut-être un vœu pieux que de croire au sens collectif de la responsabilité ! Allez voir ce qui se passe dans les lounges et restaurants de la Corniche casablancaise. Vous serez très édifiés !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité