Web
Analytics
CONTRE LA PRÉCARITÉ

Une initiative citoyenne pour les femmes dans le Maroc profond

«Une nouvelle ère commence pour les femmes marocaines». C’est la promesse faite par Nada Chaddadi et Meryem El Mouhib, deux jeunes femmes engagées dans la lutte contre la précarité menstruelle. Parrainée par la Fondation Oum Keltoum (Association reconnue d’utilité publique), et en partenariat avec la Fondation BMCI, l’action «Nouvelle Ère» vise à sensibiliser et créer le débat autour de la précarité menstruelle et à soutenir les femmes qui en souffrent au Maroc. En effet, cette précarité (à savoir la difficulté et/ou le manque d’accès aux protections hygiéniques pour cause de pauvreté) est une problématique qui persiste toujours tant à l’échelle régionale qu’internationale. Elle a notamment pour origine le coût des produits hygiéniques et pour principale conséquence l’exclusion des femmes et des filles en règles (notamment pour cause d’absentéisme, voire de décrochage et d’abandon scolaire). Par conséquent, elle contribue à la diminution des opportunités offertes aux filles et aux femmes.

L’initiative «Nouvelle Ère» s’articule autour d’une randonnée réunissant un groupe de bénévoles de la BMCI et de l’Université Al Akhawayn. S’y joint également une gynécologue. Le groupe part du village d’Imlil (Région de Béni Mellal-Khénifra) pour arriver au village de Ouinskra (Région de Marrakech-Safi), cible de l’action. Une centaine de jeunes filles y bénéficient de la distribution de 300 culottes menstruelles (trois unités par fille) et de médicaments antidouleurs qui sont délivrés suite à des consultations gynécologiques gratuites.

Les co-fondatrices, toutes les deux d’anciennes élèves de l’Université Al Akhawayn, expliquent leur choix de distribuer des culottes menstruelles plutôt que des serviettes hygiéniques : privilégier une consommation à la fois durable et économique tout en assurant la santé et le bien-être des femmes et des jeunes filles qui en bénéficieront. «Les culottes menstruelles, lavables, réutilisables et pouvant durer jusqu’à cinq ans, représentent une alternative plus économe et plus durable», argumentent-elles.

Le mouvement est fortement soutenu par plusieurs partenaires : Fondation BMCI (partenaire officiel de l’initiative) LIBRÉ (marque marocaine fondée par deux jeunes femmes, fournisseur officiel de culottes menstruelles pour cette action), Association d’Etudiantes et d’Etudiants Interact Club (du lycée Lyautey de Casablanca), Tn’Koffee (cabinet de conseil en relations publiques et stratégies d’influence), restaurant Niya (Casablanca) et restaurants Mandala Society (Marrakech et Essaouira).

Pour soutenir les actions de «Nouvelle Ère» et de la Fondation Oum Keltoum ainsi que les actions contre la précarité menstruelle, les citoyennes et citoyens intéressés peuvent faire des dons auprès des restaurant Niya (Casablanca) et restaurants Mandala Society (Marrakech et Essaouira). Des dons en ligne aussi peuvent se faire sur la page Instagram «@nouvelleere.action» ainsi que sur le site de la Fondation «www.association-oumkeltoum.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité