Web
Analytics
ASSOCIATIF

Kane Ya Makane lance «Tanouir démultiplié», un projet structurant pour l’avenir des jeunes

L’Association Kane Ya Makane a organisé, mardi dernier, un intéressant webinaire en présence (virtuelle) d’un auditoire important et diversifié. L’occasion de révéler les résultats d’une récente étude sur les effets à moyen terme du projet «Tanouir» sur les élèves qui en ont bénéficié et d’annoncer le lancement du projet «Tanouir démultiplié». Ce dernier est destiné à permettre à des dizaines de milliers d’enfants supplémentaires de profiter des effets positifs de ce programme grâce à la mobilisation de nouveaux acteurs pour assurer son déploiement.

«Tanouir» est un projet artistico-éducatif que l’ONG Kane Ya Makane déploie depuis 2011 dans les écoles publiques rurales au Maroc en faveur de 23.000 élèves du primaire. L’objectif : favoriser leur développement personnel et éducatif. Il concrétise la vision novatrice de Kane Ya Makane selon laquelle l’école a pour mission essentielle, en plus de son rôle classique, de favoriser l’épanouissement, l’éveil et la créativité des enfants. Les accompagner à devenir ainsi de futurs adultes épanouis et responsables !

La première partie du webinaire a été dédiée au projet «Tanouir» avec le visionnage du film réalisé et projeté en décembre 2019, lors de la cérémonie de célébration de ses 10 ans du programme. Une présentation exhaustive a été faite par Amal Chafaï (consultante et experte en recherche qualitative et quantitative) sur les résultats d’une étude réalisée sur les effets à moyen terme du projet «Tanouir». Basée sur une approche qualitative, l’étude a été menée auprès de nombreux bénéficiaires dans les régions d’Agadir et de Marrakech et a permis de révéler de multiples aspects positifs et durables du projet «Tanouir» sur les enfants, devenus aujourd’hui de jeunes adultes de près de 20 ans.

«Le projet «Tanouir» a produit d’importants effets auprès des jeunes. Il a généré en eux de l’ambition et une attitude positive par rapport à l’avenir. Il a aussi clairement conduit à faciliter la suite de leur parcours scolaire et a contribué à réduire les risques d’abandon scolaire. Ces jeunes sont outillés pour une intégration socioprofessionnelle plus facile et sont en passe de devenir des citoyens responsables» a déclaré Amal Chafaï.

Les participants à cet événement ont également entendu le témoignage de Rachida Mountassif, qui a animé toutes les séances focus-groupes, réalisées dans le cadre de cette étude. «J’ai été très impressionnée, lors des focus-groupes avec les jeunes, par leurs capacités à s’exprimer librement et aussi par leurs capacités à rêver leur vie et à avancer de manière assurée vers la réalisation de leurs rêves. J’ai également été marquée par toutes les valeurs positives assimilées par ces jeunes qui guident encore leur vie, qu’il s’agisse de solidarité, d’ouverture, de respect ou encore d’égalité de genre».

La deuxième partie du webinaire a été marquée par une présentation du contexte, des objectifs et du contenu du nouveau projet «Tanouir démultiplié». L’intervention a été faite par Mounia Benchekroun, Directrice Générale de l’Association Kane Ya Makane : «l’immense travail qui a été réalisé pour créer, déployer, améliorer et enrichir de manière continue notre projet «Tanouir» depuis 11 ans n’aurait eu aucun sens sans le partage de tout notre savoir-faire avec les acteurs qui voudraient le mettre au service de leurs bénéficiaires. Ce que nous avons réalisé cette année, notamment la création d’un nouveau site internet très documenté «www.kaneyamakane.com», la création de capsules d’ateliers filmés, de nouvelles capsules de «Tanouir» en ligne, la mobilisation de partenaires associatifs, financiers et institutionnels… Tout cela est orienté vers un objectif ultime : permettre qu’un maximum d’enfants puissent bénéficier de notre projet».

La généralisation du processus va, dans un premier lieu, se concrétiser à travers le programme dédié aux Associations souhaitant intégrer tout ou partie de «Tanouir» dans leurs activités. C’est Séverine Settier, responsable des programmes de Kane Ya Makane, qui en a présenté les volets, y compris tout le matériel pédagogique qui sera mis à disposition.

La dernière partie du webinaire a été dédiée à la présentation des principaux partenaires de cette nouvelle phase de Kane Ya Makane. En premier lieu, le ministère de l’Éducation nationale, à travers son Secrétaire Général, Youssef Belqasmi, qui avait déclaré, lors de la cérémonie des 10 ans de Kane Ya Makane en décembre 2019 : «l’exemple d’aujourd’hui prouve bien que quand on se mobilise pour accompagner l’école marocaine, on arrive à faire des choses vraiment formidables et exceptionnelles. Et ce qu’on a vécu aujourd’hui est un exemple très édifiant. Ce partenariat va notamment permettre que le travail réalisé, qui a été cristallisé, puisse être réutilisé pour faire un essaimage beaucoup plus important». Les partenaires financiers de «Tanouir démultiplié» se sont, pour leur part, exprimés sur les raisons motivant leur soutien à ce projet, qu’il s’agisse de Bénédicte Schutz, Directeur de la Coopération Internationale de Monaco, ou Fyras Mawazini, Directeur du Bureau de Casablanca de la Fondation Drosos, ou encore Hind Mejjati Alami, Directrice Communication et RSE de Vivo Energy.

M. E.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité