Web
Analytics
FIFM 2023

Des moments forts hier entre «Animalia» et «Moi Capitaine»

Le Festival International du Film de Marrakech bat son plein. Dans ce cadre, «Animalia», le premier long-métrage de la réalisatrice franco-marocaine Sofia Alaoui (3ème à partir de la droite sur la photo) a été programmé hier dimanche, en séance spéciale dans la salle des Ambassadeurs au Palais des Congrès de Marrakech, en présence de sa réalisatrice et de l’actrice Souad Khouyi, aux côtés d’autres acteurs ainsi que de la productrice Dounia Benjelloun.

«Animalia» trace le parcours d’Itto (Oumaïma Barid), jeune berbère issue d’un milieu rural modeste qui se retrouve entraînée malgré elle par les privilèges de la riche famille de l’homme qu’elle a épousé. Alors qu’elle se réjouissait d’une journée de tranquillité sans sa belle-famille, des événements surnaturels plongent le pays dans l’état d’urgence. Des phénomènes de plus en plus inquiétants suggèrent qu’une présence mystérieuse approche. Seule, elle peine à trouver de l’aide…

Sofia Alaoui a déjà obtenu le Prix Spécial du Jury au Festival Sundance, en janvier dernier, à Park City et à Salt Lake City, dans l’Utah (États-Unis), pour ce long-métrage «Animalia». Rappelons aussi que la cinéaste marocaine avait participé pour la première fois au Festival Sundance en 2020, remportant le Grand Prix du Jury, pour son court-métrage «Qu’importe si les bêtes meurent», avant de recevoir le César du meilleur court-métrage de fiction en 2021.

Par ailleurs, et toujours dans le cadre de la journée d’hier, le film «Moi Capitaine» a été projeté dans la soirée, durant la séance de gala, en présence de son réalisateur Matteo Garrone et les principaux acteurs du film. Cette œuvre relate l’histoire de Seydou et Moussa, deux jeunes Sénégalais de 16 ans, qui décident de quitter leur terre natale pour rejoindre l’Europe. Mais sur leur chemin, les rêves et les espoirs d’une vie meilleure sont très vite anéantis par les dangers de ce périple avec les horreurs des centres de détention en Libye et les périls de la mer. L’histoire est basée sur des témoignages véridiques de ceux qui ont vécu ce voyage périlleux et cherchent à donner une voix à ceux qui n’en ont généralement pas. Le film a été tourné au Maroc, en Italie et au Sénégal pendant 13 semaines, avec des acteurs, non-professionnels.

Précisons enfin que «Moi Capitaine» a obtenu le Lion d’Argent du meilleur réalisateur à la Mostra de Venise 2023, ainsi que le Prix Marcello Mastroianni du meilleur espoir pour Seydou Sarr durant cette même cérémonie.

LAIDIA FAHIM

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité