PROTECTION SOCIALE

Le patron du groupe Akdital prône une remise à niveau des opérateurs privés de santé

Le chantier de la généralisation de la protection sociale exige une «remise à niveau» des acteurs de santé privés. C’est ce qu’a déclaré le Dr Rochdi Talib, Président-Directeur Général du groupe Akdital, l’un des plus grands réseaux privés de santé au Maroc. Dans une interview accordée hier à la MAP, il a souligné : «fini le modèle économique de la petite clinique-villa ! Il est primordial aujourd’hui de constituer des groupes de santé structurés, de véritables champions nationaux avec des fondements économiques sains, en capacité de réaliser des investissements lourds afin d’offrir des plateaux techniques et des soins à la hauteur des attentes des citoyens».

Saluant cette révolution socio-économique menée par S.M. le Roi Mohammed VI, le Dr Rochdi Talib a indiqué que «nous avons besoin de relever ensemble des défis qui concernent en particulier le faible taux d’encadrement médical, l’important déficit en ressources humaines et leur répartition géographique inégale, entre autres. Nous sommes convaincus que le secteur privé peut faire partie de la solution. Il y a des options possibles et nous sommes prêts à en discuter avec les autorités compétentes».

Le patron du groupe Akdital a expliqué que le secteur privé est prêt à investir dans les endroits les plus reculés du Maroc s’il est accompagné dans ses projets d’installation et de recrutement, à l’image de ce qui se fait aujourd’hui pour les fameux MMM (Métiers Mondiaux du Maroc). Il a par ailleurs estimé qu’il faut aussi «revoir la dualité secteur public-secteur privé pour en faire une complémentarité et travailler en bonne intelligence afin de répondre ensemble aux besoins et attentes des Marocains». Selon lui, cela peut commencer, par exemple, par la mise en place d’une cartographie sanitaire nationale dans laquelle les autorités compétentes orienteront les investissements privés en fonction des besoins des populations. Le Dr Rochdi Talib a conclu en affirmant que «nous prônons une approche inclusive dans laquelle l’ensemble des acteurs du secteur de la santé au Maroc peuvent échanger et innover pour réussir ensemble le déploiement de ce chantier Royal».

A. A.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité