MESURES SANITAIRES

Les hammams, Spas et salles de sport ont repris leurs activités, mais…

Après des mois de fermeture, les hammams, salles de sport et autres Spas sont autorisés à reprendre leurs activités mais à hauteur de la moitié de leurs capacités d’accueil et sous certaines conditions.

Depuis que le gouvernement a décrété la fermeture des salles de sport, des Spas et des hammams puis leur reprise sous conditions, ces établissements ont recommencé à rouvrir leurs portes à leurs clients dans plusieurs villes du pays. Cependant, le risque d’une nouvelle fermeture reste persistant à l’aune de l’apparition de nouvelles variantes du coronavirus plus contagieuses, plus virulentes et plus dangereuses ! Comme expliqué par ailleurs dans ce même dossier, le risque de voir la courbe des contaminations afficher la même tendance que celle connue après l’Aïd Al Adha de l’année dernière laisse planer le spectre de re-fermeture sur les restaurants, douches publiques, hammams, Spas et salles de sport !

Un appel de détresse…

Les restaurateurs se sont réunis à la mi-mars courant pour lancer un SOS aux autorités. Mohammed Rahal Essoulami, Président de la Confédération Marocaine des Métiers de Bouche (CMMB) et de la Fédération Marocaine des Traiteurs (FMT), explique que l’organisation en écosystème du secteur des traiteurs fait que tout arrêt est préjudiciable à beaucoup d’autres opérateurs. Pour sa part, Mohamed Elfane, Président de la Fédération Marocaine de la Franchise et du Commerce (FMFC), indique que les restaurants et cafés ont subi de lourdes pertes financières en 2020, précisant que 30% n’ont pas rouvert après le confinement… Mohamed Abdelfadel, coordinateur national de la CMMB, assure en ce qui le concerne que «certaines entreprises ont perdu plus de 60% de leur chiffre d’affaires». Et d’ajouter que «la situation est tellement grave qu’une intervention de l’État est nécessaire pour sauver ce qui peut être sauvé».

Rappelons que les hammams, douches publiques et Spas de la mégapole casablancaise ont rouvert leurs portes le 17 mars courant, mais restent dans une situation financière délicate qui complique la reprise. Selon Rabii Ouaacha, Président de la Fédération Nationale des Associations des Propriétaires des Hammams et Douches au Maroc, «l’ouverture des portes devrait se faire de manière progressive, selon les Préfectures et les Arrondissements afin de limiter la fréquentation massive des clients».

Précisons aussi que les autorités ont imposé certaines mesures de précaution comme la prise de température, la stérilisation des lieux, la distanciation et l’ouverture à 50% de la capacité d’accueil de chaque hammam. Les horaires des ouvertures vont de 6h du matin à 20h. Cependant, après un an de fermeture, il faut remettre en état les équipements ! C’est ce qui a poussé la Fédération précitée à appeler le gouvernement à faciliter aux professionnels l’accès à des crédits bancaires dont le taux d’intérêt ne dépasse pas 2,5% avec une exonération sur deux ans. La finalité : réhabiliter les installations et faciliter la reprise pour la profession. Et ce, d’autant que le secteur connaît une situation financière et sociale extrêmement difficile.

Les salles de sport aussi ont commencé à reprendre leurs activités. À Mohammedia, par exemple, les salles de fitness ont commencé à retravailler depuis le 22 mars courant. Si l’information n’a pas fait l’objet d’une communication officielle, les hammams, Spas et salles de sport sont autorisées à rouvrir leurs portes jusqu’à 20h, à hauteur de 50% de leurs capacités. Ces établissements sont censés respecter strictement les mesures de distanciation sociale et de l’état d’urgence. Un rappel qui devient un lieu commun !

A. A.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité