Web
Analytics
POLITIQUE

L’Allemagne souffle le chaud après le froid et met en exergue le rôle géostratégique du Maroc

Le plan d’autonomie constitue «une contribution importante» de la part du Maroc pour résoudre le différend autour du Sahara», estime le ministère fédéral allemand des Affaires étrangères, coiffé par Heiko Mass (photo), lundi dernier dans un communiqué. Une attitude qui tranche avec la posture inamicale affichée par Berlin au cours des derniers mois vis-à-vis de Rabat, sur des dossiers majeurs tels que celui du Sahara marocain. Le changement, depuis quelques jours, à la tête de la Chancellerie allemande est peut-être pour quelque chose dans cette nouvelle «bienveillance» diplomatique…

La même source à Berlin indique que «l’Allemagne appuie les efforts déployés par l’Envoyé Personnel du Secrétaire Général des Nations-Unies, Staffan De Mistura, pour parvenir à une solution politique équitable, durable et acceptable sur la base de la Résolution 2602». Le gouvernement fédéral allemand met, par ailleurs, en exergue le «rôle majeur» que joue le Royaume «pour la stabilité et le développement durable dans la région. En témoigne notamment son engagement diplomatique en faveur du processus de paix libyen». Le communiqué du ministère allemand des Affaires étrangères souligne également «les vastes réformes» entreprises par le Royaume au cours de la dernière décennie et son rôle de «trait d’union» qu’il joue tant sur le plan politique que culturel et économique entre le Nord et le Sud. Le Maroc est, à cet effet, «un partenaire essentiel de l’Union Européenne et de l’Allemagne en Afrique du Nord», ajoute la même source, mettant l’accent sur la qualité des échanges économiques, culturels et commerciaux entre le Royaume et l’Allemagne.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité