Web
Analytics
ÉLECTIONS

Hamid Bentahar plébiscité à la tête de la Confédération Nationale du Tourisme

Comme nous l’annoncions samedi dernier, la Confédération Nationale du Tourisme (CNT) a renouvelé son Bureau dirigeant et procédé à l’élection d’un nouveau Président en remplacement d’Abdellatif Kabbaj, dont le mandat de trois ans est arrivé à terme.

C’est Hamid Bentahar qui a été plébiscité à la présidence de la CNT avec 139 voix sur 160 lors de l’assemblée générale élective tenue samedi dernier à Marrakech. Il s’est présenté avec son colistier Hicham Mhammedi Alaoui et a remporté la victoire face à son concurrent Jalil Benabbes-Tâarji (et son colistier Aziz Chérif-Alami).

Rappelons que les grands électeurs à la CNT, qui sont autorisés à voter, sont issus de 7 Fédérations nationales représentant les métiers du tourisme et de 8 Fédérations régionales professionnelles : Fédération Nationale de l’industrie Hôtelière (FNIH), Fédération Nationale des Agences de Voyages du Maroc (FNAVM), Association Nationale des Investisseurs Touristiques (ANIT), Fédération des Loueurs d’Automobiles Sans Chauffeur au Maroc (FLASCAM), Fédération Nationale des Restaurateurs (FNR), Fédération Nationale des Accompagnateurs et Guides Touristiques et de Montagnes (FNAGTM) et Fédération Nationale des Transporteurs Touristiques (FNTT) pour les électeurs nationaux. Les Fédérations régionales couvrent les territoires de Marrakech-Atlantique, Sous-Sahara-Atlantique, Centre-Atlantique, Maroc-Centre, Cap-Nord, Grand Sud-Atlantique, Maroc-Méditerranéen, Atlas et Vallées.

Les élections pour la présidence de la CNT sont intervenues dans un contexte particulier, marqué par l’amorce d’une reprise de l’activité touristique tant attendue et espérée, aussi bien par les professionnels que par les touristes.

Pour Hamid Bentahar, le dynamique Président du Conseil Régional du Tourisme (CRT) de Marrakech-Safi et Président du groupe Accor Gestion Maroc, et Mhammedi Alaoui, co-fondateur de «Expérience Morocco», agence de voyage premium, l’ambition est de doter la Confédération des outils nécessaires pour représenter la profession et défendre ses intérêts pour assurer une relance viable et pérenne de l’activité. Pour ce faire, le binôme Bentahar-Alaoui a choisi la voie la plus courte, celle du contact direct avec les Fédérations Métiers et les représentants associatifs régionaux du secteur, pour présenter un programme crédible, mais aussi écouter les propositions des professionnels afin d’avoir une vision globale.

M. E.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité