Web
Analytics
RÉSEAUX SOCIAUX

De nombreux internautes marocains appellent à imposer un visa aux citoyens français

Pendant les derniers jours, de très nombreux internautes au Maroc ont animé sur les réseaux sociaux deux campagnes intégrées au hashtag «#ImposeVisaOnFrance». Les partisans de cette campagne militent pour exiger un visa d’entrée pour les citoyens français souhaitant venir au Maroc. Une autre campagne, lancée l’année dernière, a refait surface, exhortant le gouvernement marocain à mettre fin à l’utilisation de la langue française dans le système éducatif du pays et dans les Administrations.

Les militants invoquent diverses raisons justifiant l’exigence d’un visa d’entrée, notamment des problèmes de sécurité ; le désir de rendre la pareille aux restrictions de visa imposées par la France aux Marocains, les dépenses relativement modestes des touristes français au Maroc par rapport aux autres nationalités et la couverture perçue comme très négative, concernant le traitement par les médias français de la crise sismique suite au drame qui a frappé El Haouz.

Les partisans de l’arrêt de l’usage de la langue française dans les écoles et les Administrations soutiennent que le Maroc devrait donner la priorité à l’anglais plutôt qu’au français et revenir sur sa décision d’enseigner les sciences en langue française aux élèves vivant dans les zones rurales.

Ahmed Badda, un internaute très actif sur la plateforme «X» (anciennement «Twitter») a écrit : «Force est de constater que la colère contre la politique française a atteint son paroxysme au Maroc, tant officiellement que parmi le public. Cette position est cohérente avec le mécontentement généralisé en Afrique à l’égard de la France et de sa politique, ainsi qu’avec des appels forts à une libération complète de son influence coloniale. Maintenant, nous avons besoin de voir des mesures pratiques».

C. A.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité