INVESTISSEMENTS

Le Maroc 2ème bailleur africain en France en 2020

Le Maroc est le deuxième investisseur africain en France en 2020n avec 6 projets et la création de 40 emplois, a fait savoir, jeudi dernier à Rabat, Stéphane Lecoq (photo), Directeur d’Activité Invest de Business France pour la zone Maghreb et Afrique Subsaharienne. Intervenant lors d’une conférence de presse initiée par le service économique régional de l’Ambassade de France au Maroc et la représentation de Business France au Maroc, pour présenter le bilan 2020 des investissements internationaux en France, Stéphane Lecoq a précisé que trois pays africains figurent dans le top 25 des investisseurs internationaux dans l’Hexagone : la Tunisie (20ème) et la Côte d’Ivoire (25ème).

En termes de projets, le haut responsable a fait état de l’aboutissement, en 2020, de 6 nouveaux projets en provenance du Maroc, soulignant que, du fait de la crise liée à la pandémie du «Covid-19», il y a eu un effet de report de certains projets marocains qui étaient en passe d’aboutir l’année dernière, mais qui vont reprendre en 2021. Sur la période 2016-2020, «nous avons enregistré 20 projets d’origine marocaine aboutis en France, soit une moyenne de 4 projets par an», a-t-il fait savoir, notant que l’objectif pour 2021 est d’arriver à une dizaine de projets marocains aboutis.

Pour le seul 1er trimestre 2021, l’activité Invest de Business France a accompagné 6 nouveaux projets, a relevé le responsable, ajoutant que plus de 66 projets ont été accompagnés entre 2015 et 2020 ce qui correspond à une douzaine de projets par an. Toutefois, depuis 2018, «nous avons enregistré une bonne dynamique des projets non seulement en Afrique mais en particulier au Maroc avec 18 à 20 projets par an», a-t-il fait remarquer, rappelant que Business France, basé à Casablanca depuis septembre 2018, accompagne les entreprises marocaines qui souhaitent s’implanter en France. Le hub a démarré son activité sur la zone Afrique du Nord depuis 2015 depuis le siège de Business France à Paris, mais compte tenu de l’augmentation du nombre de projets identifiés sur cette zone, il a été décidé en 2018 de faire un transfert de l’activité sur Casablanca et de faire du bureau de la mégapole la tête de pont de l’activité Invest en Afrique, a précisé Stéphane Lecoq, qualifiant ces décisions de «pari gagnant». Pour l’année 2021, nous tablons sur une dizaine de projets marocains aboutis, mais surtout nous continuerons à encourager les entreprises marocaines, toutes tailles et secteurs confondus, à penser à se développer en Europe via la France, a-t-il souligné.

Pour sa part, Cécile Humbert-Bouvier, Cheffe du Service Économique Régional à l’Ambassade de France au Maroc, a mis en relief la dynamique «très importante» des investissements marocains en France qui «a pris de l’ampleur depuis 2015». En effet, la France a attiré en 2020 près de 1.215 décisions d’investissement qui ont permis de créer ou maintenir 34.567 emplois, représentant une baisse de 17% du nombre de projets d’investissements en 2020 par rapport à 2019.

A. A.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité