Web
Analytics
CLIMAT

Le Maroc tremplin de deux projets énergétiques panafricains

Deux projets panafricains portant sur le changement climatique et les énergies durables ont été lancés, mardi dernier à Rabat, lors d’un atelier organisé par l’Association des Enseignants des Sciences de la Vie et de la Terre du Maroc (AESVT). Tenu en partenariat avec le ministère de la Transition énergétique et du Développement durable et l’Alliance Panafricaine pour la Justice Climatique, cet atelier a offert l’opportunité de débattre des défis et perspectives de la transition énergétique, de la réduction des émissions et de l’adaptation au changement climatique. Il était également question d’évoquer les grandes lignes des deux projets environnementaux portés par l’AESVT et ses partenaires ainsi que d’échanger des points de vue sur les actions conjointes à mettre en place, afin de garantir un meilleur accompagnement en la matière.

Le premier projet, bénéficiant du soutien de l’Agence suédoise de développement international (SIDA), a pour objectif d’unifier l’action de l’Afrique pour un développement résilient à l’ère du «Covid-19». Il couvre douze pays africains, à savoir le Maroc, le Kenya, l’Éthiopie, la Tanzanie, le Rwanda, le Niger, le Cameroun, la Zambie, le Botswana, le Nigeria, la Côte d’Ivoire et le Gabon.

Le second projet porte sur la transition énergétique centrée sur les personnes en Afrique. Il est conduit par la Coalition africaine pour l’accès durable à l’énergie dans cinq pays du continent : le Maroc, le Botswana, le Cameroun, le Kenya et le Nigeria.

Pour Saïd Chakri, de l’Association des Enseignants des Sciences de la Vie et de la Terre du Maroc, la participation massive des représentants de la société civile africaine à cet évènement est une reconnaissance de la place du Royaume en Afrique. «Plusieurs délégations africaines sont venues au Maroc pour donner le coup d’envoi des projets relatifs à la transition énergétique où le Royaume figure désormais parmi les pays bénéficiaires du projet», a-t-il souligné dans une déclaration en marge de l’événement.

Intervenant à cette occasion, le Secrétaire Général du ministère de la Transition énergétique et du Développement durable, Mohamed Benyahia, a passé en revue les différentes initiatives et actions mises en œuvre par le Maroc, conformément à ses engagements internationaux en termes d’Objectifs de Développement Durable édictés par les Nations-Unies.

C. A.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité