Web
Analytics
SANTÉ

Le Prix Sanofi Maroc de la recherche en diabète remis à trois femmes cette année

Deux travaux mettant l’intelligence artificielle et l’application mobile au service des patients diabétiques se sont partagé le prix Sanofi de recherche en diabète 2021, dont les lauréats ont été récompensés lors d’une cérémonie organisée samedi dernier à Skhirat. La première place de la 4ème édition de ce prix est revenue ex-æquo à Imane Motaib, de l’université Mohammed VI des Sciences de la Santé à Casablanca, pour son travail sur la prédiction du déséquilibre glycémique chez les patients diabétiques non-jeûneurs durant le mois de Ramadan en utilisant les outils d’intelligence artificielle, et à Imane Rami, du CHU Mohammed VI d’Oujda pour l’application 100% marocaine d’autogestion du diabète de type 1, baptisée «Ana Wa Soukari». La troisième place a été attribuée à Yousra Settati, du service d’endocrinologie-diabétologie et maladies métaboliques au CHU Ibn Rochd de Casablanca, pour son travail sur l’efficacité du télé-consulting dans le suivi des grossesses diabétiques durant la pandémie du «Covid-19».

Le prix est initié par Sanofi Maroc en collaboration avec la Société Marocaine d’Endocrinologie, Diabétologie et Nutrition (SMEDIAN) et placé sous l’égide du ministère de la Santé et de la Protection sociale.

Dans une déclaration à «M24», chaîne d’information en continu de la MAP, le Président Directeur Général de Sanofi Maroc, Dr Amine Benabderrazik, a noté avec satisfaction que 24 travaux de recherche ont été soumis au jury de l’édition 2021 par des médecins chercheurs des CHU et hôpitaux militaires d’Agadir, Casablanca, Fès, Marrakech, Oujda, Rabat et Tanger. Ces travaux, a-t-il précisé, portent sur l’actualité épidémiologique, notamment la pandémie du «Covid-19» et son impact sur la prise en charge du diabète, ainsi que sur des thématiques importantes comme le diabète et le Ramadan, le diabète de l’enfant, la diabète chez la femme enceinte et la digitalisation de l’éducation thérapeutique et du contrôle glycémique.

Lors de la cérémonie de remise des prix, Amine Benabderrazik a indiqué que depuis la création de ce prix en 2018, pas moins de 117 travaux de recherche ont été soumis par des médecins chercheurs exerçant dans les centres hospitaliers universitaires, hôpitaux militaires et médecine libérale, faisant remarquer que cette 4ème édition intervient dans un contexte particulier. «Dans ce contexte certes difficile, nous avons tenu à maintenir notre engagement responsable et commun en faveur de la promotion de la recherche et des connaissances scientifiques au Maroc», a noté le patron de Sanofi Maroc.

M. E.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité