Web
Analytics
CULTURE

Qui sont les lauréats du Prix 2021 du Livre au Maroc ?

Le ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication (Département de la Culture) a dévoilé samedi dernier la liste des vainqueurs du Prix du Maroc du Livre pour l’édition 2021. Dans la catégorie Poésie, le Prix a été décerné ex-aequo à Mohamed Ali Rabaoui et Rachid El Moumni. Quant au Prix de la Narration, il est revenu à Ismail Ghazali pour son roman «Les chats de l’archipel», publié aux éditions Méditerranée (Milan, 2020), tandis que le Prix des Sciences Humaines a été attribué ex-aequo à Boubkar Bouhadi pour son ouvrage «Le Maroc et la guerre civile espagnole 1936-1939» publié aux Éditions Bab El Hikma (Tétouan, 2020) et à Yahya El Yahyaoui, pour le livre «Écosystème des données numériques», paru aux Éditions Spinal (Paris, 2020). Le Prix des Sciences Sociales a été décerné ex-aequo à Yahya Ben El Walid pour son livre «Où sont les intellectuels arabes ? Contextes et représentations», publié aux Éditions Azmina (Amman, 2020), et à Idriss Makboul pour son ouvrage «L’homme, l’urbanisme et la langue, un message de la détérioration des modules dans la ville arabe» publié par le Centre Arabe de Recherche et d’Études Politiques (Beyrouth, 2020). Le Prix des Études Littéraires, Artistiques et Linguistiques a été remporté par Nizar Tajditi tandis que le Prix de la Traduction a été partagé par Ahmed Bouhassan et Mohammed El-Jarti. Le Prix des Études dans le domaine de la culture amazighe a été attribué à Khalid Ansar pour son ouvrage «Sibilants in Amazigh» publié par les éditions Okad (Rabat, 2020), alors que le Prix de la Création Littéraire Amazighe a été décerné ex-aequo à Hassan Oubrahim pour son roman «Titbirin Tiḥrḍaḍ» («les pigeons nus») publié à Tira Éditions (Agadir, 2020) et à Taieb Amkroud pour son recueil «Arokal» («Braise sous les cendres») édité par l’Imprimerie Centrale de Souss (Aït Melloul, 2020).

Selon le ministère, pas moins de 192 livres étaient en compétition dans le cadre de l’édition de 2021, touchant à la poésie (20 ouvrages), à la narration (46), aux sciences humaines (19), aux sciences sociales (21), aux études littéraires, artistiques et linguistiques (30), aux études dans le domaine de la culture amazighe (8), à la création artistique amazighe (17), au livre dédié à l’enfant et aux jeunes (15) et à la traduction (16). Le jury était présidé par Abdelali Ouedghiri, tandis que la présidence des commissions sectorielles a été confiée à Ahmed Rissouni (poésie), à Abdelkrim Jouiti (narration, créativité littéraire amazighe et livre dédié à l’enfant et aux jeunes), à Ali Sedjari (sciences sociales), à Ahmed Chaouqui Benebine (sciences humaines), à Zhor Karam (études littéraires, artistiques et linguistiques et études dans le domaine de la culture amazighe) et à Abdennour Kharraki (traduction).

A. A.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité