Web
Analytics
MÉTIERS TRADITIONNELS

Les artisans marocains classés désormais en deux catégories dans un Registre national

Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi dernier à Rabat sous la présidence d’Aziz Akhannouch, a approuvé un projet de décret «2.21.991» arrêtant la liste des activités de l’artisanat. L’initiative s’inscrit dans le cadre des actions du ministère du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Économie sociale et solidaire pour offrir aux artisans un cadre juridique adapté à l’exercice de leur métier.

Le texte adopté vient renforcer la loi «50-17» qui fournit un classement des professionnels du métier en deux catégories : l’artisanat d’art et de production lucrative, et l’artisanat de services. Au sein de ces deux catégories, 13 filières et 172 activités vont être définies.

La liste des activités de l’artisanat constituera une référence légale définissant les catégories opérant dans le secteur avec ses différentes branches d’activités, a indiqué le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement et porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas, dans un communiqué lu lors du point de presse tenu à l’issue du Conseil. Cette référence constituera une base pour toutes les personnes souhaitant obtenir le statut d’artisan afin de s’inscrire au Registre National de l’Artisanat et de bénéficier des avantages accordés par l’État au secteur. La liste servira aussi d’outil central qui permettra d’identifier les catégories d’artisans et artisanes qui seront couvertes par le système de protection sociale et d’accélérer le rythme de la mise en œuvre de ce chantier, a précisé le porte-parole du gouvernement.

L. F.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité