NTIC

Les enjeux de la digitalisation au Maroc sous la loupe de l’AUSIM

L’Association des Utilisateurs des Systèmes d’Information au Maroc (AUSIM) a organisé récemment un important événement autour des enjeux du digital et des défis qu’il impose aux entreprises dans le pays. Organisé le 4 mars courant en collaboration avec Dell Technologies et Bearing Point, ce deuxième «#RDVAUSIM» de 2021 a été tenu en en format virtuel, pandémie oblige, sous le thème «Le DSI face à l’accélération du digital : entre impératifs d’urgence et nécessité d’adaptation». Le webinaire a été l’occasion de rendre publics les résultats d’une étude dont l’objectif consiste à mettre en lumière l’impact que la crise sanitaire et économique du «Covid-19» a généré chez les DSI (Directions de Systèmes d’Information) d’un point de vue à la fois digital, organisationnel et de gouvernance.

Sur la base des résultats de l’enquête, et s’appuyant sur les témoignages de DSI et d’avis d’experts, l’étude a mis en lumière les orientations digitales futures sur lesquelles les DSI comptent investir et l’usage qu’elles peuvent en tirer. Le périmètre de l’étude a visé la fonction SI représentée par ses DSI, Managers IT, RSSI, Administrateurs IT, CTO et Directeurs Généraux. Elle englobe des entreprises (petites, moyennes ou grandes) de secteurs variés : industrie (32%), services aux entreprises (19%), finance (21%), secteur public (18%) et acteurs TIC (10%).

La synthèse des résultats de cette enquête sera publiée en exclusivité dans un Livre Blanc prochainement sur le site officiel de l’AUSIM. Mais on peut dégager l’essence des principaux enseignements dans les axes suivants :

– L’adoption du digital par les directions de systèmes d’information marocaines représente un impératif urgent autant qu’une réelle nécessité d’adaptation.

– L’accélération du digital suppose un changement sur le plan comportemental, organisationnel et technologique.

– Au Maroc, la transformation numérique présente aujourd’hui des stades de maturité différents selon les secteurs d’activité. On la retrouve plus prisée dans le paysage financier, industriel ou dans celui du commerce et de la distribution, et plus en mue chez les acteurs d’utilité publique, par exemple.

– La crise a accéléré l’adoption du digital par les DSI au Maroc et s’est révélée être une formidable opportunité pour se transformer. Pour assurer la continuité des activités à distance, les DSI se sont concentrées sur les chantiers de sécurité, de réseaux et d’accès au SI à distance. Elles en ont fait des priorités à part entière pour venir en support au télétravail. – Le recours au télétravail a été, dans l’ensemble, couronné de succès. La professionnalisation des solutions de collaboration à distance, le monitoring et le tunnel sécurisé (VPN), entre autres outils, ont rapidement pris place pour soutenir un mode de travail appelé à s’inscrire dans la durée. La crise a servi de cap à marche forcée, même pour les acteurs les plus réfractaires. Les DSI ont pu constater que certaines solutions non exploitées étaient finalement efficaces et pertinentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité