Web
Analytics
SANTÉ

Une rechute épidémiologique est «très probable», selon un expert du ministère de la Santé

Des indicateurs inquiétants laissent transparaître une rechute épidémiologique «très probable», à cause du non-respect des mesures préventives et des gestes-barrières pour lutter contre la propagation du «Covid-19». C’est l’inquiétant signal d’alarme émis jeudi dernier par le Coordonnateur du centre des opérations d’urgence au ministère de la Santé, Mouâd Mrabet. Le responsable, qui était l’invité de l’émission matinale de la Radio d’Information Marocaine («RIM Radio»), a indiqué que le plus inquiétant est que ces indicateurs apparaissent au moment où le contexte international est marqué par la propagation du variant «Delta», alors que la saison estivale sera marquée par le retour des vols internationaux et l’entrée de milliers de touristes étrangers.

Trois indicateurs principaux laissent transparaître une nouvelle vague d’infections au Maroc, à savoir la hausse des cas positifs, la vitesse de propagation et l’accélération de l’indice de reproduction des cas, a précisé l’expert. En effet, le virus se propage de plus en plus et les cas critiques augmentent avec la hausse des nouvelles infections, a-t-il argumenté, faisant observer que si durant les dernières semaines, le nombre de personnes quittant les centres de réanimation et de soins intensifs après l’amélioration de leur état clinique était supérieur à celui des personnes admises, la tendance est toutefois aujourd’hui à l’inverse !

Mouâd Mrabet a insisté sur l’importance de respecter les mesures préventives, en l’occurrence le port correct du masque de protection, le respect de la distanciation sociale et l’hygiène, comme moyens essentiels pour juguler la propagation du virus et éviter un retour au confinement et à la limitation des déplacements.

S’agissant de la campagne nationale de vaccination, le Coordonnateur du centre des opérations d’urgence au ministère de la Santé a indiqué que le tiers de la population visée (plus de 17 ans) a été vacciné et que les données du terrain prouvent l’efficacité du vaccin, comme en témoigne la baisse du nombre de décès, avec un taux de létalité de 1,8%.

A. A.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité