Web
Analytics
GESTION HYDRIQUE

Le Groupe OCP fournit de l’eau dessalée aux villes de Safi et El Jadida

Conformément à un protocole d’accord et à un contrat de concession conclus entre le gouvernement et le Groupe OCP, signés le 5 juillet dernier, sous la présidence du Chef du gouvernement, dans le but d’approvisionner Safi, El Jadida et les zones environnantes en eau potable par dessalement de l’eau de mer, le ministère de l’Équipement et de l’Eau a indiqué qu’en matière de production d’eau potable en 2023,10 millions de mètres cubes d’eau dessalée seront fournis à la ville de Safi et 30 millions m3 à la ville d’El Jadida.

Dans un communiqué publié samedi dernier, le ministère a précisé que le début de l’approvisionnement en eau potable pour la ville de Safi par dessalement de l’eau de mer a débuté le 16 août dernier, notant que la production prévue atteindra, au cours des années 2024 et 2025, 15 millions m3 par an pour Safi et 32 millions m3 par an pour El Jadida. Ce volume atteindra, à partir de 2026, 30 millions m3 par an pour Safi et 45 millions m3 pour El Jadida.

Ce contrat vise, selon la même source, à assurer la production de 35 millions m3 par an pour un usage industriel par l’OCP. Pour mettre en œuvre cet accord, signé dans le cadre de la mise en œuvre des directives Royales énoncées lors du discours du 12 octobre 2022 à l’occasion de l’ouverture de la 1ère session de la 2ème année législative de la 11ème législature sur le recours aux eaux non conventionnelles pour répondre aux besoins du Royaume en eau, la station de dessalement de l’eau de mer à Safi a été progressivement mise en service, dans le but de produire environ 10 millions m3 d’eau potable en 2023, relève le communiqué.

Grâce à l’engagement et à la collaboration des parties concernées, ce projet vise à garantir un approvisionnement durable en eau potable dans le contexte des changements climatiques qui entraînent une diminution croissante des ressources en eau conventionnelles, souligne le ministère. Le contrat de concession accorde à OCP Green Water le droit de procéder au dessalement d’eau de mer afin de fournir de l’eau potable à des tarifs compétitifs, sur la base des efforts déployés pour utiliser les dernières technologies dans ce domaine et recourir aux énergies renouvelables, ainsi que pour la recherche et le développement.

Le ministère souligne que cette initiative ambitieuse représente une étape importante dans la quête d’une source durable d’eau non conventionnelle pour répondre aux besoins de la région, elle permettra de soulager le bassin hydraulique d’Oum Er-Rbia et d’éviter les risques de rupture d’approvisionnement en eau potable pour la population de la région.

L. F.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page