Web
Analytics
EDITO

OFPPT : l’éloquence des chiffres

Par HASSAN EL ARCH

Directeur de la Rédaction

direction@letempsmag.ma

Les chiffres sont têtus. On peut essayer de leur faire dire ce qu’on veut, ils traduisent toujours la même réalité statistique. Ce postulat se vérifie avec l’Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail (OFPPT) qui vient d’acter la rentrée nationale au titre de la saison 2022-2023, affichant par la même occasion des indicateurs d’activité hors normes.

Ce mastodonte a opéré une remarquable mue depuis quatre ans. Son gigantisme ne se mesure pas tant par l’importance de ses effectifs (près de 8.000 collaborateurs), que par l’ampleur de ses investissements et les cohortes de jeunes qu’il accueille et forme chaque année à travers le Royaume (408.000 places pédagogiques). Opérateur historique dans le dispositif de la formation professionnelle, il est aussi le partenaire pédagogique par excellence des entreprises et un allié incontournable de la CGEM.

Quatre ans ? C’est ce qui a fallu à la Directrice Générale de l’Office, Loubna Tricha, pour imposer rapidement sa marque de fabrique et réorienter la mégastructure vers un nouveau cap. C’est le top-management le plus jeune dans l’histoire de l’OFPPT. Le Souverain l’a investie de sa confiance en la nommant aux commandes de l’Office, le 20 août 2018. Depuis, les choses se sont emballées et l’établissement a amorcé un virage sans précédent en termes de réalisations, de rentabilité et de… pragmatisme. Rien d’étonnant pour qui connaît de près la patronne de l’OFPPT. Lauréate de l’École Mohammedia des Ingénieurs, elle a intégré l’OCP en 2008 où elle a participé à la réalisation des projets du Programme de Développement Industriel lancés par le Groupe, puis a été désignée responsable Knowledge Management. Ses qualités professionnelles et humaines l’ont propulsée, en 2014, au cabinet du Président de l’OCP avec un sacré challenge : booster les partenariats stratégiques. Son histoire avec l’OFPPT a démarré en septembre 2017 lorsqu’elle a été nommée Secrétaire Générale de l’Office puis Directrice Générale par intérim en janvier 2018, suite au départ de l’inamovible Larbi Bencheikh. Depuis septembre de la même année, elle préside aux destinées de l’un des établissements publics les plus lourds du Royaume. Elle a des journées de 25 heures et sillonne le Royaume aux quatre points cardinaux. On lui doit, entre autres, le développement du concept des Cités des Métiers et des Compétences dont le maillage national donne une dimension tout à fait inédite à la mission de l’OFPPT.

Sa compétence a valu à Loubna Tricha d’être membre du Conseil Supérieur de l’Éducation, de la Formation et de la Recherche Scientifique (CSEFRS) et Présidente du Comité Exécutif de l’Alliance Africaine pour le Développement de la Formation Professionnelle (ADEFOP).

Les chiffres de l’actuelle rentrée parlent pour elle : 408.000 places pédagogiques (contre 400.000 une année auparavant), 72 établissements de formation mis en conformité en vue d’un accompagnement vers l’excellence, 72% des filières relevant de la nouvelle offre correspondent à des filières nouvellement créées ou restructurées et concernent plus de 142.700 stagiaires (43% de l’ensemble des bénéficiaires), 613 passerelles réparties entre quatre niveaux de formation (spécialisation, qualification, technicien et technicien spécialisé)…

Last but not least : alliance avec l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) pour renforcer l’esprit d’entrepreneuriat chez les jeunes, révéler leur potentiel et les aider à s’approprier les outils d’entrepreneur.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité