Web
Analytics
PANDÉMIE

Qui a envie de renouer avec le cauchemar du confinement ?

Dans son bilan bimensuel de la situation épidémiologique au Maroc, le ministère de la Santé a indiqué, hier mardi, que le taux de reproduction du «Covid-19» s’est aggravé au niveau national durant la dernière quinzaine (22 juin au 5 juillet). En effet, le bilan fait état d’une augmentation de 61,1% des cas positifs.

En présentant ledit bilan, le chef de la Division des Maladies Transmissibles, Abdelkrim Meziane Bellefquih, a expliqué que le taux de reproduction «se situe loin de l’objectif qui est de «0,7» fixé dans le cadre du plan national de veille et de lutte contre le Covid-19. L’augmentation des cas positifs a concerné toutes les régions du Royaume, sans exception. Par exemple : Guelmim-Oued Noun (+262%), Souss-Massa (+100%), Béni Mellal-Khénifra (+86%)…

Les cas actifs se sont élevés à 5.535, contre 3.732 deux semaines auparavant (+48,3%), a poursuivi le haut responsable, précisant que le dispositif de veille sanitaire a commencé à enregistrer, depuis mi-juin, une accélération de la propagation du coronavirus.

Le nombre des patients sous soins intensifs a connu une hausse de 12%, passant de 207 à 236 cas, de même pour les malades sous intubation dont le nombre a augmenté de 7,7% au cours des deux dernières semaines.

Le taux de positivité est passé de 3,31% à 4,56%, a encore précisé le chef de la Division des Maladies Transmissibles, soulignant que cette tendance à la hausse a concerné principalement la région de Casablanca-Settat (10,44%), contre 0,74% à Béni Mellal-Khénifra (taux le plus bas).

Abdelkrim Meziane Bellefquih a fait part d’un changement visible en termes d’indicateurs, ce qui présage le caractère sensible de la prochaine étape, rappelant cette évidence en termes très clairs : «soit nous allons nous ressaisir en toute fermeté et responsabilité et ramener la courbe à une trajectoire positive, soit nous allons nous résigner à une rechute épidémiologique avec laquelle tous les acquis risquent d’être anéantis».

Dans ce contexte inquiétant, le ministère de la Santé a de nouveau exhorte les citoyennes et citoyens à faire preuve d’un sens élevé en termes de responsabilité et de vigilance citoyenne. Personne n’a envie de renouer avec le cauchemar d’un nouveau confinement !

L. F.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité