Web
Analytics
CAPITAL HUMAIN

Une convention majeure pour renforcer la formation de profils industriels au Maroc

Pour renforcer la formation d’ingénieurs, de cadres moyens et de techniciens supérieurs dans différents secteurs industriels, une importante convention-cadre a été signée hier mardi à Rabat. Elle met le partenariat public-privé au service d’une formation adaptée aux besoins croissants et de plus en plus pointus des industriels en compétences spécialisées. La convention a été signée par le Ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour; le Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Abdellatif Miraoui; le Président de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM), Chakib Alj; le Président de l’Association Marocaine pour l’Industrie et la Construction Automobile (AMICA), Abdelmoumen Hakim; et le Président du Groupement des Industries Marocaines Aéronautiques et Spatiales (GIMAS), Karim Cheikh.
Résultat d’une étude lancée par le ministère de l’Industrie et du Commerce, avec l’appui de la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD) et en partenariat avec les signataires précités, cette convention vise l’intégration progressive de modules de formation sur les soft skills, la production durable et décarbonée et l’industrie 4.0, mais aussi l’implication des industriels dans l’amélioration de l’offre de formation des universités, notamment, pour les secteurs automobile et aéronautique. Le tout, en plus de la mise à niveau de la formation existante.
En signant cette convention majeure, le ministère de l’Enseignement supérieur s’engage à mobiliser les universités pour former des ingénieurs, des cadres moyens et des techniciens supérieurs selon les besoins spécifiques exprimés par les industriels via la CGEM, l’AMICA et le GIMAS. L’objectif : combler le gap quantitatif et qualitatif en formation des ingénieurs, cadres moyens et techniciens spécialisés à l’horizon 2025. Quant à la CGEM, à l’AMICA et au GIMAS, ils s’engagent à conclure des conventions spécifiques avec les universités pour former des profils déterminés selon leurs besoins (actualisés annuellement) à contribuer à l’amélioration des programmes de formation et à l’insertion des diplômés au sein des entreprises qu’ils représentent. Ils s’engagent également à impliquer les entreprises dans la conception des programmes de formation, entre autres.
En ce qui le concerne, le ministère de l’Industrie et du Commerce s’engage à mobiliser les acteurs industriels et leurs représentants (CGEM, AMICA et GIMAS) à conclure des conventions spécifiques avec les universités et à contribuer à la conception et à la mise en œuvre des programmes de formation. À cette fin, le ministère facilitera les partenariats entre les parties privées et le ministère de l’Enseignement supérieur ainsi que les universités, pour la création de filières et de spécialisations.

L. F.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité