Web
Analytics
POLITIQUE

Les liens entre l’Algérie et l’Iran nourrissent le terrorisme régional

La déclaration du Ministre israélien des Affaires étrangères, Yair Lapid (photo), lors d’une conférence tenue il y a deux semaines au Maroc, au sujet des liens qu’entretient l’Algérie avec l’Iran renferme «des informations précises», a indiqué le porte-parole des Affaires étrangères israéliennes, Hassan Kaiba. «L’Algérie est devenue, depuis le début du Printemps arabe, un passage pour les mouvements terroristes, à l’instigation de l’Iran», a souligné M. Kaiba dans une déclaration au site électronique «Madar21».«La coopération algéro-iranienne nous préoccupe surtout que l’Iran vise à s’infiltrer dans tous les pays», a affirmé le porte-parole, relevant que les agissements iraniens dans la région du Moyen-Orient sont à l’origine de la destruction et du terrorisme sévissant notamment en Irak, en Syrie et au Yémen. Il a, dans ce sens, relevé que «l’Iran continue de s’immiscer dans les affaires de pays africains, dont l’Algérie».S’agissant de l’annonce de l’Algérie de rompre les relations diplomatiques avec le Maroc, M. Kaiba a estimé que «c’est une affaire entre deux pays liés par des frontières et des liens ancestraux».


A. A. 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité