Web
Analytics
INVESTISSEMENTS

230 milliards de DH injectés au Maroc cette année

Le volume des investissements publics au Maroc devrait atteindre 230 milliards de DH en 2021, malgré la conjoncture difficile due à la pandémie du «Covid-19», et ce, grâce à la création du Fonds Mohammed VI pour l’Investissement. C’est ce qui ressort d’un rapport sur le bilan de l’action du gouvernement sur la période 2017-2021. «En application aux hautes orientations Royales, le gouvernement a doublé ses efforts afin de renforcer l’investissement public, notamment dans les secteurs prioritaires, à l’instar de l’enseignement, la santé et les énergies renouvelables. Ces efforts se sont accompagnés par la création d’un nouveau système de gestion d’investissement public, basé sur la performance, l’efficacité et la mobilisation de sources de financement nouvelles et innovantes», fait savoir le rapport.

L’investissement public contribue à stimuler la commande publique et, par conséquent, à la création d’emplois dans le secteur privé, le renforcement de la compétitivité de l’économie nationale, l’amélioration de climat des investissements et d’attractivité du Maroc. D’une façon globale, il dope la résilience du tissu économique national.

Les crédits d’investissement du Budget Général de l’Etat ont doublé depuis 2007, les efforts d’investissement ayant été renforcés en moyenne annuelle avec un montant budgété de 73,6 milliards de DH durant la période 2017-2021, contre 56,6 milliards de DH entre 2012-2016 et 42,9 milliards de DH entre 2007-2011.

Le taux d’exécution des crédits d’investissement au titre du Budget Général de l’Etat s’est nettement amélioré, passant de 53% en 2012 à près de 79% en 2018, ce qui témoigne des efforts déployés pour améliorer l’exécution des investissements publics et diminuer les délais de paiement des commandes publiques.

Le rapport indique par ailleurs que le gouvernement s’est engagé dans la mise en œuvre de nombreuses stratégies sectorielles, notamment la nouvelle génération de plans ambitieux lancés par S.M. le Roi Mohammed VI. Il s’agit entre autres de «Génération Green 2020-2030» qui succède au Plan Maroc Vert et qui vise notamment l’émergence d’une nouvelle génération d’agriculteurs (350.000 à 400.000 ménages) à travers la mobilisation d’un million d’hectares de terres collectives, ainsi que la stratégie «Forêt du Maroc». Il est également question de la mise en œuvre du Plan d’Accélération Industrielle 2021-2023, qui a pour objectif la substitution de 34 milliards de DH d’importations, et des plans de relance des secteurs du tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale afin de surmonter la crise liée au «Covid-19».

A. A.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité