Web
Analytics
FESTIVAL

Concert envoûtant de Sami Yusuf à Fès

La 27ème édition du Festival de Fès des Musiques Sacrées du Monde continue d’envoûter le grand public. Hier, c’était le célébrissime artiste Sami Yusuf qui a offert une performance inoubliable sur la scène du merveilleux site Bab Al Makina.
La représentation comprenait de nouvelles créations musicales mélangées avec du flamenco. Le festival, reconnu pour sa célébration des traditions musicales spirituelles du monde entier, a trouvé en Sami Yusuf un ambassadeur idéal pour incarner ses valeurs de paix, de tolérance et de dialogue interreligieux.
Le concert de Sami Yusuf a duré environ une heure et demie à Bab Al Makina, un lieu chargé d’histoire et de spiritualité, qui a amplifié la portée émotionnelle de sa musique. Dès les premières notes, une atmosphère de recueillement et de méditation s’est installée dans le public. Les mélodies de Sami, soutenues par une orchestration raffinée de musiciens et de chanteurs de différents pays, mêlant instruments traditionnels et modernes, ont créé un pont entre les cultures et les époques.
Sami Yusuf, accompagné de Nabyla Maan, Smail Boujia et le compositeur et musicien Tariq Hilal, a interprété pour la 1ère fois ”Ilahana ma aadalak” ainsi qu’une sélection de célèbres chants du patrimoine marocain, notamment le mowachah arabe traditionnel andalou ”Lama bada yatathana”, le poème soufi ”Fiyachiya” et ”Ya Zaman Al-Wasl”.
Chaque chanson, imprégnée de spiritualité et de dévotion, a résonné avec une intensité particulière dans ce cadre exceptionnel. Les spectateurs, venus de divers horizons et croyances, ont été unis dans un moment de partage et de réflexion profonde.
La scénographie du concert était également remarquable. Des jeux de lumière subtils et des projections visuelles harmonieuses ont accompagné chaque morceau, ajoutant une dimension visuelle à l’expérience musicale.
Il faut dire que les décorations et l’éclairage, en parfaite symbiose avec l’architecture historique de Bab Al Makina, ont créé une ambiance magique et totalement immersive.
La performance de Sami Yusuf, qui en est à sa troisième participation au Festival de Fès des Musiques Sacrées du Monde, a été un moment de grâce et de communion. Les spectateurs sont repartis avec un sentiment de sérénité et de béatude, enrichis par cette expérience musicale qui a transcendé les barrières culturelles et religieuses.
Le concert a démontré de manière éclatante le pouvoir de la musique sacrée à unir les âmes et à inspirer un profond respect pour la diversité et la spiritualité humaine.

LAIDIA FAHIM

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page