DÉLINQUANCE

Dix interpellations pour violation de l’état d’urgence et échange de violences

Les éléments de la préfecture de Police de Casablanca ont interpellé, samedi soir, dix individus, dont trois mineurs, pour violation de l’état d’urgence sanitaire, de dégradation de biens privés, de provocation d’émeutes et d’échange de violence liée au sport. Les suspects, affiliés à une faction des supporters d’un club de football de Casablanca, avaient commis des actes de violence et des jets de pierres contre les membres d’une faction rivale, indique la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) dans un communiqué. Ces accrochages ont causé des dégâts sur 15 voitures garées au niveau du quartier Moulay Rachid à Casablanca, précise la même source. Les mis en cause adultes ont été placés en garde à vue, tandis que les mineurs ont été mis sous surveillance à la Brigade des Mineurs, à la disposition de l’enquête judiciaire menée sous la supervision du Parquet compétent afin d’élucider cette affaire et interpeller toutes les personnes impliquées dans ces actes criminels, souligne la DGSN.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité