Web
Analytics
INDUSTRIE

L’ONUDI présente sa feuille de route pour une chaîne de valeur textile durable au Maroc

L’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI) a organisé hier à Casablanca un événement de clôture pour les trois projets-pilotes implémentés au Maroc pour démontrer les hypothèses de travail identifiées lors de la réalisation de la cartographie des déchets de textiles post-industriels et pré-consommation. L’événement s’est tenu dans les locaux de l’Academy de Mode Casablanca, en présence des représentants du ministère de l’Industrie et du Commerce, du ministère de la Transition énergétique et du Développement durable, de l’Association Marocaine des Industries du Textile et de l’Habillement (AMITH), de l’ONUDI et de la délégation de l’Union Européenne au Maroc.

Cette rencontre a été une opportunité pour présenter la feuille de route bâtie sur les résultats du programme «SwitchMed» qui identifie, au profit des décideurs et des entreprises locales, les axes stratégiques pour la création de filières circulaires textiles au Maroc. «Cette feuille de route a pour objectif de susciter et orienter la discussion parmi les parties prenantes concernant les étapes clés, les objectifs et les calendriers liés à l’élaboration et à la mise en œuvre d’un plan stratégique visant à exploiter les modèles d’affaires circulaires. L’objectif global consiste à rendre l’industrie textile marocaine plus compétitive tout en réduisant son impact environnemental», a déclaré Hanan Hanzaz, Cheffe du Bureau Régional pour la Région Arabe et Représentante de l’ONUDI au Maroc.

Les projets en question font partie du programme régional «SwitchMed» financé par l’Union Européenne, visant à améliorer l’industrie du textile et de l’habillement au Maroc en mettant en place des chaînes de valeur circulaire et une meilleure gestion des produits chimiques dans le processus de production. «Les projets pilotes ont mis en évidence l’importance d’une gestion plus efficace des produits chimiques et des modèles d’affaires circulaires pour améliorer la performance environnementale et préserver les ressources précieuses de l’industrie textile marocaine. En adoptant de tels modèles d’affaires novateurs, le secteur textile marocain peut renforcer sa position mondiale en tant que partenaire durable et fiable pour l’avenir et mieux se conformer aux exigences réglementaires pour les marchés d’exportation mondiaux», a déclaré pour sa part Roberta De Palma, Conseillère Technique en Chef du projet «ONUDI SwitchMed».

L’objectif du programme consiste à soutenir et intensifier la transition vers les pratiques de consommation et de production durables, qui contribuent à promouvoir une économie verte et circulaire dans la région, notamment en Algérie, en Égypte, en Israël, en Jordanie, au Liban, au Maroc, en Palestine et en Tunisie. Pour ce faire, le programme utilise une approche intégrée et globale qui cible et implique différents acteurs, abordant ainsi la transition à différents niveaux.

Lors de cette journée, des tables-rondes ont été organisées, portant sur les opportunités et les modèles d’affaires pour une chaîne de valeur circulaire du textile au Maroc d’une part, et sur le textile circulaire et l’utilisation des produits chimiques (protocole «ZDHC») d’autre part. Cet événement a également permis aux étudiants de l’Academy de Mode Casablanca de dévoiler les projets initiés en mai 2023, axés sur le développement de collections intégrant les principes de conception circulaire. Le projet initié avec l’Academy de Mode Casablanca fait partie de cette mobilisation en initiant et formant les futurs lauréats à la conception circulaire.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité