Web
Analytics
«OMICRON»

Le rapatriement des Marocains bloqués à l’étranger sera suspendu à partir du 23 décembre

La décision des autorités de mettre fin, à partir du jeudi 23 décembre prochain, au dispositif permettant aux Marocains bloqués à l’étranger de regagner le territoire national, témoigne de la réactivité du Royaume face à l’évolution de la situation épidémiologique internationale et de la priorité qu’il accorde à la sécurité des citoyens et à la protection des acquis enregistrés. C’est ce qu’a déclaré hier le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement et porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas. Eu égard à la situation épidémiologique internationale qui connaît la propagation du variant «Omicron», les autorités du pays ont en effet décidé de mettre fin, à partir du 23 décembre 2021, au dispositif lancé hier mercredi et permettant aux Marocains résidant effectivement au Royaume et bloqués à l’étranger de regagner le territoire national, a indiqué Mustapha Baitas dans une déclaration à la presse. Le porte-parole du gouvernement a appelé tous les citoyens concernés qui souhaitent retourner dans leur pays à finaliser les procédures de voyage dans ces délais.

Le comité interministériel de suivi du «Covid-19» avait annoncé, dans un communiqué, que «Vu la propagation fulgurante du variant «Omicron» au niveau planétaire et sa progression préoccupante dans le voisinage européen du Maroc, les autorités marocaines, qui ont mis en place, au profit des Marocains résidant effectivement au Royaume et bloqués à l’étranger, un dispositif pour leur permettre de regagner le territoire national, ont décidé de mettre fin à ce dispositif, au bout d’une semaine, à savoir le jeudi 23 décembre 2021». À partir de cette date, les vols de passagers à destination du Royaume seront à nouveau interdits, précise la même source, notant que les autorités marocaines continueront à placer la préservation de l’intégrité physique et la santé des Marocains avant toute autre considération. (Photo : Finance News Hebdo).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité