Web
Analytics
FOOTBALL

À 34 ans, Messi sur le point de devenir Parisien

Une idylle de plus de 20 ans vient de prendre fin entre Lionel Messi et le FC Barcelone. La méga-star argentine, dont le contrat a expiré le 30 juin dernier, ne poursuivra pas son aventure au club catalan, ce qui a provoqué un séisme sportif et économique de grande magnitude au championnat espagnol de football, comme le rapporte notre confrère Omar El Mrabet, de l’agence MAP, dans une excellente analyse. La décision inattendue de Messi, icône médiatique et publicitaire pour le Barça et la Liga, entraînera des changements dans les grandes équipes, perturbera le marché des transferts et affectera les affaires de sponsoring et l’économie du sport dans le Vieux continent. Plus qu’une décision qui change la vie de Messi et du Barça, cette nouvelle a un effet domino imprévisible sur la concurrence commerciale et sportive féroce entre les grands clubs.

Avec le départ de Messi, qui a décidé ne pas renouveler son contrat malgré les tentatives de la direction de Joan Laporta, Barcelone perd le meilleur joueur de son histoire, son premier buteur dans toutes les compétitions et son joueur le plus titré (35 sacres). Le club, plongé dans une grave crise sportive et économique à cause d’une gestion désastreuse de l’ancien président Bartomeu et de la pandémie liée du «Covid-19», misait sur Messi comme porte-drapeau du difficile chemin à parcourir pour retrouver ses gloires. Sans la grosse dépense que représentait le salaire du prodige argentin, le Barça peut en théorie investir des sommes importantes dans d’autres joueurs, mais ses dirigeants sont conscients qu’à court terme, personne ne pourra remplacer Messi à sa juste valeur ! De plus, le Barça perdra d’importants revenus, des contrats de sponsoring et de publicité et même le secteur touristique catalan sera affecté par le départ de la vedette argentine !

Avec le départ de Messi, le championnat espagnol reçoit un coup très dur dans ses projets de transcendance internationale, qui englobent bien plus que les retransmissions télévisées de ses matchs. Le championnat espagnol était déjà derrière la Premier League anglaise et même la Bundesliga allemande dans le classement des tournois qui combinent le mieux buts et argent. Après Cristiano Ronaldo, transféré du Real Madrid à la Juve il y a trois ans, et Sergio Ramos, qui a changé la Liga pour La Ligue 1, c’est donc au tour d’une autre star de quitter le championnat espagnol. L’hémorragie se poursuit.

Le nouveau président du Barça, Joan Laporta, qui a fait de la prolongation du contrat de Messi un pilier de son retour aux commandes du club, a pointé du doigt la situation économique, première cause du divorce entre les deux parties. Pour lui, le renouvellement du contrat de Messi aurait représenté un «risque» financier pour le FC Barcelone, assurant qu’il a agi «au mieux pour les intérêts» du club. Un investissement du volume représenté par Messi comportait «certains risques que nous étions prêts à assumer, mais lorsque nous avons compris en détail la situation du club après un audit, nous n’avons pas voulu mettre plus en péril l’institution», a détaillé le dirigeant du Barça, relevant qu’il s’agit d’une décision «très douloureuse». Dans ce sens, Laporta a accusé le fair-play financier mis en place par la Liga espagnole, qui aurait entravé un accord Messi-Barça.

Cela étant, l’attaquant argentin, qui a fait dimanche dernier, ses adieux au Barça après l’expiration de son contrat avec le club catalan, n’a pas écarté la possibilité de signer au PSG français. Jouer au PSG est une «possibilité», a déclaré Messi lors d’un point de presse à Barcelone, assurant qu’il dispose de plusieurs offres et qu’il va décider son avenir dans les prochains. «Je n’ai jamais pensé quitter le Barça. Mais après le communiqué annonçant mon départ j’ai reçu plusieurs offres de clubs intéressés», a-t-il précisé, notant qu’il «n’a rien signé avec aucun club». «Pour l’instant, rien n’est clos, mais oui nous sommes en discussion avec le PSG», a avancé l’attaquant de 34 ans. Selon des médias espagnols, Messi devait se rendre hier soir à Paris pour clore les détails de son contrat avec le club de la capitale française. Le capitaine de la sélection argentine signerait un contrat de deux ans, plus un an en option, et toucherait un salaire annuel net de 40 millions d’euros. En plus, Messi toucherait une prime de signature de 30 millions d’euros. D’après les médias sportifs locaux, la signature de Messi au PSG ouvrirait le chemin au transfert de Kilian Mbappé au Real Madrid.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité