Web
Analytics
SÉCURITÉ

Le patron du BCIJ fait le point sur la lutte antiterroriste au Maroc depuis 2015

Le Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ), relevant de la Direction Générale de la Sécurité du Territoire (DGST), a démantelé, depuis sa création en 2015, pas moins de 84 cellules terroristes, à l’heure où le Maroc continue de conforter son statut de partenaire stratégique à l’international dans la lutte anti-terroriste. C’est ce qu’affirme le Directeur du BCIJ, Cherkaoui Habboub. Dans un entretien accordé à l’agence MAP, le haut responsable sécuritaire a indiqué que 78 de ces cellules sont liées à Daech et 6 autres acquises à l’idéologie de la nébuleuse Al-Istihlalwal Faye, «qui légitime des activités illicites pour financer des actes terroristes».

Au total, les opérations du BCIJ ont permis de traduire en justice 1.357 individus, 14 femmes et 34 mineurs liés à des affaires de terrorisme, selon les chiffres avancés par Cherkaoui Habboub. En outre, 137 individus de retour des zones de combat ont été déférés devant la Justice, parmi lesquels 115 rentrés de la scène syro-irakienne, 14 ex-membres de Daech en Libye et 8 extradés vers le Maroc dans le cadre de la coordination entre le Royaume et les États-Unis. Dans cet entretien, le patron du BCIJ a par ailleurs salué la coopération avec les États-Unis et a déploré «le niet catégorique d’Alger de coopérer dans la lutte anti-terroriste». (Photo : 2M.ma).

A. A.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité