Web
Analytics
ÉLECTIONS

Branle-bas de changement à la tête de la Confédération Nationale du Tourisme

Après deux années de présidence qui ont déjà fait suite à précédent mandat, l’actuel Bureau de la Confédération Nationale du Tourisme (CNT) est en train de plier bagage pour laisser la place à un nouveau team, actuellement en campagne pour briguer les rênes de cette puissante structure affiliée à la CGEM (Confédération Générale des Entreprises du Maroc).

Les élections pour la présidence de la CNT interviennent, précisons-le d’emblée, dans un contexte particulier, marqué par l’amorce d’une reprise de l’activité touristique tant attendue et espérée, aussi bien par les professionnels que par les touristes.

Deux binômes sont en lice pour ce fauteuil très convoité au regard des valeurs de la CNT qui, de par sa force de proposition, de dynamisme et d’attraction, joue un rôle crucial et fédérateur durant cette période de relance. Il s’agit du binôme Hamid Bentahar (à droite sur la photo) et Hicham Mhammedi Alaoui et du binôme Jalil Benabbes Tâarji (à gauche sur la photo) et Aziz Cherif Alami. Les deux équipes mèneront encore leur campagne jusqu’à demain samedi 17 juillet, date de la tenue de l’Assemblée générale élective de la CNT. Les plis des candidats pour la présidence ont été ouverts le 2 juillet courant, à Marrakech, lors du dernier Conseil d’administration tenue sous la présidence d’Abdellatif Kabbaj, dont le mandat à la tête de la Confédération prend fin.

Pour Hamid Bentahar, le dynamique Président du Conseil Régional du Tourisme (CRT) de Marrakech-Safi et Président du groupe Accor Gestion Maroc, et Mhammedi Alaoui, co-fondateur de «Expérience Morocco», agence de voyage premium, l’ambition est de doter la Confédération des outils nécessaires pour représenter la profession et défendre ses intérêts pour assurer une relance viable et pérenne de l’activité. Pour ce faire, le binôme Bentahar-Alaoui a choisi la voie la plus courte, celle du contact direct avec les Fédérations Métiers et les représentants associatifs régionaux du secteur, pour présenter son programme, mais aussi écouter les propositions des professionnels afin d’avoir une vision globale. «Dans un contexte économique où la demande touristique est mise sous tension et où la concurrence mondiale est intense, il est important de préserver et de renforcer la compétitivité de l’offre marocaine», estime Hamid Bentahar qui a fait ses preuves de manager de haut vol en tant que Président du CRT de Marrakech-Safi, durant de nombreux mandats successifs.

Pour sa part, le binôme Jalil Benabbes Tâarji et Aziz Cherif Alami ambitionne de piloter la reconstruction d’une CNT représentative, crédible et forte, avec pour objectif de participer au pilotage stratégique et opérationnel du secteur du tourisme en étroite collaboration et en bonne intelligence avec les pouvoirs publics. La préservation de l’emploi, la relance, la reconquête des parts de marché figurent parmi les principales propositions du programme de ce binôme.

Deux candidatures donc pour un mandat de deux ans, avec le même objectif ultime consistant à faire briller la destination Maroc sur le plan international et donner un coup de fouet à la croissance du secteur. La finalité : assurer un retour rapide au niveau d’avant-crise et, pourquoi pas, le dépasser !

M. E.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité