Web
Analytics
TÉLÉCOMS

Le développement du haut et très haut débit acté pour 2023 au Maroc

Le développement du haut et très haut débit figure au premier rang des priorités fixées dans le cadre de la note d’orientations générales pour le développement du secteur des télécommunications à horizon 2023. C’est ce qu’a affirmé mercredi dernier à Rabat le Chef du gouvernement Saâd-Eddine El Othmani. Selon un communiqué de la Présidence de l’Exécutif, M. El Othmani, qui présidait le Conseil d’administration de l’ANRT (Agence Nationale de Réglementation des Télécommunications), a fait part de son aspiration que le secteur des télécommunications au Maroc soit l’un des principaux leviers pour combler la fracture numérique et réduire les disparités sociales et spatiales. Il a, à cet effet, rappelé que la note d’orientations générales pour le développement de ce secteur dispose la couverture de l’ensemble du territoire national avec un haut débit d’au moins deux mégabits à horizon 2023. Un objectif en ligne avec les conclusions de la Commission Spéciale sur le Modèle de Développement, laquelle a recommandé la généralisation de l’accès à l’internet de haut débit à toutes les régions du Royaume et de très haut débit dans les zones à forte activité économique.

Le Chef du gouvernement a aussi invité l’ANRT à mettre en œuvre un plan national de connexion optique pour couvrir, avant la fin de 2025, pas moins de 50% des ménages marocains avec des services de fibre optique à très haut débit atteignant au moins 100 mégabits par seconde. Par ailleurs, M. El Othmani a mis en exergue la contribution de taille du secteur des télécommunications pour sécuriser et assurer la continuité des services et transactions durant la crise du «Covid-19», notant que l’utilisation des moyens et services de communication, en particulier l’internet dont l’usage a augmenté de 55% par rapport à la même période d’avant pandémie, a permis d’atténuer les répercussions de cette crise.

Ces réalisations ont été atteintes grâce au stock suffisant dont dispose le Maroc en matière d’équipements à même de satisfaire les besoins de la clientèle et des opérateurs télécoms, outre l’accès gratuit aux plateformes et sites dédiés à l’enseignement et la formation à distance, ainsi que certaines plateformes à fonction sociale. Dans ce sens, M. El Othmani a félicité l’ensemble des Départements concernés, l’ANRT, les exploitants de réseaux publics de télécommunications ainsi que tous les acteurs, pour leurs efforts qui ont permis la continuité du travail, de l’enseignement, de la formation, du commerce et de la communication audio et visuelle, mettant en avant la capacité de l’infrastructure à absorber l’intensité d’utilisation sans provoquer de tensions majeures dans les réseaux.

A. A.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité