Web
Analytics
ENSEIGNEMENT

École publique : le Maroc recule dans le classement PISA

Dans le cadre de la feuille de route 2022-2026, le ministère de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports s’emploie à recenser les difficultés des apprentissages dont souffrent les élèves du système éducatif public selon une approche de responsabilité, de transparence et d’urgence.

Le ministère, qui fait état dans ce cadre des résultats de l’édition 2022 du Programme International pour le Suivi des Acquis des élèves (PISA), indique que ces difficultés des apprentissages sont confirmées par les diagnostics nationaux et internationaux, «les élèves marocains des écoles publiques ont obtenu des résultats inférieurs à la moyenne de l’OCDE, et en nette détérioration par rapport à la précédente enquête réalisée en 2018».

Le ministère rapporte dans un communiqué que dans les trois domaines de l’étude PISA, les élèves ont obtenu 365 points en culture mathématique (368 points en 2018), 365 points en culture scientifique (377 points en 2018) et 339 points en compréhension de l’écrit (359 points en 2018), selon les résultats de ce programme piloté par l’Organisation de Coopération et de Développement Économique en Europe (OCDE).

Ainsi, dans le classement PISA 2022, sur 81 pays, le Maroc est classé 71ème en culture mathématique, 79ème en compréhension de l’écrit et 76ème en culture scientifique, soit un recul de 9 rangs sur les deux derniers champs, ajoute le ministère qui note que dans le cadre de la mise en œuvre de la «Feuille de route 2022-2026 : pour une école publique de qualité pour tous», le paradigme d’apprentissage des enfants a été intégralement revu, appuyé par la science et la recherche, avec une évaluation individuelle et contrôlée par des partenaires externes.

Le ministère rappelle par ailleurs que depuis septembre 2023, dans les écoles pionnières qui accueillent 320.000 élèves, la réforme telle que définie dans la feuille de route est en cours dans les classes, précisant que grâce à la mobilisation des enseignants et des équipes pédagogiques au sein des écoles pionnières, la première évaluation du niveau des élèves révèle que la majorité d’entre eux, de la 2ème à la 6ème année du primaire, affiche une amélioration sensible des taux de maîtrise dans les compétences évaluées.

L. F.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité