COVID-19Fil d’Actualité

Crise sanitaire : la confiance consolidée entre l’Etat et le citoyen

La pandémie du «Covid-19» a consolidé la confiance entre les composantes de la société marocaine et leurs institutions. C’est ce qu’a affirmé Mohamed Chafiki , économiste et enseignant universitaire, dans une visioconférence tenue hier sous le thème «Les axes du nouveau modèle de développement à la lumière des leçons tirées de la crise sanitaire actuelle», organisée par le Centre de Développement de la Région de Tensift (CDRT) en partenariat avec la Fondation Friedrich-Naumann pour la Liberté. Cité par l’agence MAP, le spécialiste estime que «Le Maroc est appelé à capitaliser et à préserver cet acquis qui s’avère d’une grande importance pour la relance de l’économie après le déconfinement et à adopter les réformes nécessaires».

Soulignant que les modèles économiques mondiaux ont montré leurs limites, Mohamed Chafiki a indiqué que le nouveau modèle économique au Maroc est appelé à être «créateur de richesse, productif, durable, inclusif et solidaire» de façon à permettre au Royaume de jouir de la place qui lui échoit au niveau international, relevant que l’économie nationale se doit de réaliser des taux de croissance permettant de lutter efficacement contre le chômage et d’intégrer les catégories en situation de précarité, ainsi que les jeunes et les jeunes diplômés en particulier.

Le chercheur universitaire a également rappelé que le Maroc est tenu de diversifier son économie, recourir à l’épargne extérieure, revaloriser le secteur industriel, créer un environnement incitatif pour encourager l’investissement dans de nouveaux secteurs, réduire l’importance de l’économie de rente, qui constitue un frein au développement, augmenter le budget alloué à la recherche scientifique et utiliser les ressources financières de façon efficace, intelligente et innovante.

Rappelons que Mohamed Chafiki a assumé des fonctions importantes dans l’Administration publique, notamment Directeur des Etudes et des Prévisions Financières au Ministère de l’Economie et des Finances. Il a enseigné à la Faculté de Rabat ainsi que dans d’autres établissements d’enseignement supérieur entre 1977 et 1997. De 1998 à 2004, il a travaillé au ministère des Finances et de la Privatisation en tant que Chef du Cabinet du ministre. Mohamed Chafiki est un militant engagé en matière de droits humains en général et en matière de droits des femmes en particulier. Ses conférences et exposés publics sont toujours suivis avec intérêt.

Y. F.

admin Administrator
Sorry! The Author has not filled his profile.
×
admin Administrator
Sorry! The Author has not filled his profile.

Comment here